Mardi 11.10

Vernissage de l'Exposition collective "Imaginaires" - 19h

Exposition du 11.10 au 22.10.2022 - Espace DémArt - Lausanne - Gratuit!

👉Horaires d'ouverture:
De mercredi à vendredi de 16h à 19h / Les samedis de 10h à 14h et de 16h à 18h

👉Performance de Giulia Crescenzi

👉 à 19h

WhatsApp Image 2022-09-20 at 13.15.23.jpeg
Où ?

Espace Dém'Art

Quand ?

Mardi 11.10  à 19h 

Prix:

Prix libre!

Artistes de l'expo:

​Chiara Mari (CH), (peinture/écriture) 

Par l’écriture et la peinture Chiara Mari amène à imaginer, rêver, réinterpréter et aller au-delà des premières impressions en se laissant transporter par les différents visages et mouvements colorés de liberté des tableaux. Dans une époque où le profil est souvent une exaltation de soi cloisonnée sur elle-même et un profil virtuel, la démarche artistique ramène au profil de la toile, de la matière, de la lettre et de l’interaction humaine profondément humaniste qui fait évoluer dans un échange authentique. 

​Contact: 

Instagram : VitArtChiara 

Site web : chiarammari.wixsite.com 

MAJ (CH), (Dessin/peinture) 

Le dessin occupe une place privilégiée dans la pratique artistique de maj. Formée à l’école d’art et de design de Bâle, elle partage son temps entre l’enseignement des arts visuels et sa pratique personnelle. Elle a longtemps nourri une collection de carnets en micro-édition avant de s'étendre à d'autres formats. Aujourd'hui elle travaille principalement avec des crayons, des encres et du papier découpé. 

Contact:

Instagram: _ma_ja__

TSEPO (CH), (dessin/technique mixtes) 

Se définissant comme une usine à envie créatrice, Tsepo peint, dessine, fabrique, bricole, au gré de ses humeurs. Il apprécie avant tout partager, questionner et avoir du plaisir, faire plaisir à travers son travail artistique. Les questions et révoltes récurrentes à notre époque sont souvent à découvrir en filigrane dans ses oeuvres. 

Contact:

Instagram: nicolas_tsepo_galerie 

Justin Reymond (CH) – (graffiti/dessin/peinture )

Actif dans le milieu du graffiti depuis de nombreuses années, la rue reste le principal terrain de jeu de Justin Reymond. Sur papier la démarche est différente. Le lettrage devient secondaire lui servant de base afin de laisser émerger de nouvelles formes et de nouvelles lignes jusqu’à ce que la lettre devienne quasiment abstraite. 

Suzanne Perrin, (CH) (installation visuelle) 

Intérieurs - histoires de murs, de portes et de fenêtres - (titre provisoire!) livres à consulter (environ 8 livres, voir plus) accrochage au mur planches en bois appuyées au murs et arrivant au sol, dans l’espace devant le mur, et boîtes à livres une table haute pour consultation debout (pour plusieurs personnes) Chacun des livres présentés parle d’expériences liées à l’habiter, à l’intérieur. Intérieur rêvé, ausculté, expérimenté, archivé. Tentatives pour combattre l’ennui, la solitude, les livres sont les traces de ces expériences. Au mur un livre-cabane déployé, comme l’habitat en devenir, à la mesure de celui qui la fabrique. Chaque livre est une narration qui n’en est pas une, qui tourne en rond, esquisse, n’a ni début ni fin. Ce sont des expériences plutôt que des histoires à proprement parler que j’ai envie de proposer

Hugo Ochoa (Honduras), installation audiovisuelle « Paisaje mental # 54 » 

Hugo Ochoa travaille depuis 14 ans dans le domaine de l’animation, la vidéo et l’art visuel. Avec l’installation Paisaje mental#54 il invite à voyager parmi plusieurs espaces visuels surréels où l’on découvre des objets symboliques qui évoquent la nature morte. Chaque espace amène différentes sensations et le mouvement de la caméra porte à constamment relativiser, élargir et réinventer les contextes et les limites. Une invitation à se réapproprier de l’espace, des perceptions et plonger ainsi au coeur de son identité et de son pouvoir d’acteur essentiel. 

Valérie Liengme, Sven Kreter (CH) (installation visuelle) 

Un tremblant hommage à la quadrature du cercle
La répétition hypnotique d’un court instant, l’exaltation de sa fragilité dans l’imperfection d’une
boucle qui tourne sur elle-même, l’absurde fragmentation du réel dont la répétition mécanique qui
s’apparente à un bug, à quelque chose de cassé, révèle un monde dénué de sens.
Valérie liengme et Sven Kreter collaborent depuis de nombreuses années dans l’exploration de
différentes formes d’art.

Capture d’écran 2022-09-12 à 09.29.25.png
WhatsApp Image 2022-09-09 at 18.08.38.jpeg
Capture d’écran 2022-09-12 à 09.36.26.png
Capture d’écran 2022-09-12 à 09.39.46.png
Capture d’écran 2022-09-12 à 09.52.23.png
Capture d’écran 2022-09-19 à 17.14.13.png
tremblement7.jpg